ALIMENTATION EN EAU POTABLE

La conception et l'exploitation des conduites d'adduction, des réservoirs de stockage et des réseaux de distribution d'eau potable

Recherche dans les notes et les documents du site www.eauxpotables.com :

18 - Valeurs de consommation guides

Nota : les articles du site www.eauxpotables.com sont rattachés à la législation luxembourgeoise et tracent les grandes lignes de l'approche luxembourgeoise en matière d'alimentation en eau potable.

APPENDICE

Valeurs guides par jour et par unité consommatrice permettant d’évaluer approximativement les besoins en eau potable de différentes zones de consommation spécifique :

  • Demande globale en eau potable par tête d'habitant et par jour, comprenant les besoins des services publics et ceux des différents secteurs économiques hors industrieGrossverbraucher » ) :
    • qd_=_200_l/jourhabitant
    • qdmax_=_350_l/jourhabitant
  • Zone d'habitation :
    • zone à caractère urbain ou à forte densité de construction (> 150 hab/ha) : qd_=_140_l/jourhabitant
    • zone à caractère rural ou à faible densité de construction (< 150 hab/ha) : qd_=_180_l/jourhabitant
    • densité résidentielle moyenne : 2,50 habitants par ménage, 40 m2 de surface habitable par habitant
    • nouveau lotissement : 3,00 habitants par ménage
  • Zone mixte avec habitat urbain et petit commerce :
    • qd_=_140_l/jourhabitant_+_50_l/jouremployé
  • Zone tertiaire avec immeubles bancaires, administratifs et commerciaux :
    • qd_=_75-100_l/jouremployé
  • Zone multifonctionnelle de l’habitat, du commerce, des administrations, de l’enseignement et des loisirs (à l’instar du Plateau de Kirchberg et des Friches industrielles d'Esch/Belval) :
    • surface brute de la zone, espaces publics compris : qd_=_18_m3/jourhabrute
    • surface nette de la zone, hors espaces publics : qd_=_25_m3/jourhanette
  • Zone d’activité :
    • surface nette de la zone, hors espaces publics : qd_=_16_m3/jourhanette

De nouveau, il faut souligner que ces chiffres ne représentent que des moyennes très générales, ou même plutôt des maxima journaliers, par rapport auxquelles on observe de larges variations d’une part selon les saisons (le changement des conditions climatologiques et l'afflux d'une population saisonnière peuvent conduire à une importante augmentation de la demande en eau) et d’autre part selon les journées de la semaine (notamment pour les secteurs économiques).

Retour au sommaire de la page principale

Posté par Philippe Colbach