ALIMENTATION EN EAU POTABLE

La conception et l'exploitation des conduites d'adduction, des réservoirs de stockage et des réseaux de distribution d'eau potable

Recherche dans les notes et les documents du site www.eauxpotables.com :

5 - Conception des réservoirs de distribution d'eau potable

Nota : les articles du site www.eauxpotables.com sont rattachés à la législation luxembourgeoise et tracent les grandes lignes de l'approche luxembourgeoise en matière d'alimentation en eau potable.

La présentation qui suit résume les exigences essentielles de la réglementation en vigueur en matière de stockage de l'eau potable. L'objectif principal de ces lignes directrices est de maintenir la qualité de l'eau stockée, c. à d. de concevoir le réservoir d'eau potable de façon à ce qu'aucune détérioration de la qualité ne puisse se produire. Ce document est complémentaire au guide de conception des réseaux d'eau potable et aux modalités d’octroi d’une autorisation de construire et d’exploiter un réservoir de stockage d’eau potable [version 21/06/10] telles qu'elles ont été fixées par l'Administration de la gestion de l'eau.

La présentation aborde les thèmes suivants : les objectifs des règles de l'art, les normes et les directives s'y rapportant, les différents rôles du réservoir, le dimensionnement de son volume de stockage, son emplacement par rapport au réseau de distribution, sa forme, la conception de la chambre de vannes, la conception des cuves, le revêtement de la cuve et son aération, la tuyauterie et la robinetterie.

Guide de conception d'un réservoir de distribution d'eau potable [version 11/11/08]

Clauses techniques béton étanche [version 23/03/17]

L'article relatif au choix des matériaux en contact avec l’eau potable fournit des informations complémentaires.

Exemples de réservoirs de distribution en béton armé, acier inoxydable et polypropylène.

Les campagnes d’inspection des réservoirs de stockage révèlent que bon nombre d’ouvrages de stockage sont exploités au-delà de leur durée de vie utile et qu’ils ne répondent plus aux prescriptions pour les systèmes et les composants pour le stockage de l’eau potable (l'âge moyen des réservoirs en service était de 44 ans en 2009). En effet, il n’est pas rare que ces réservoirs se trouvent dans un état vétuste et présentent des défauts constructifs préjudiciables à la qualité de l’eau stockée (infiltration d'eau de ruissellement, trappe d'accès et entrées d'air au-dessus du plan d’eau, dégradation de la surface en contact avec l'eau potable). De surcroît, leurs cuves sont des fois difficilement accessibles pour les opérations de nettoyage et d'entretien (accès au-dessus du plan d’eau, accès par échelons, absence d’une chambre de vannes contiguë). Tout aussi nuisible sur le plan qualitatif, l’eau stockée est parfois directement exposée à la lumière du jour. Or, la lumière stimule la croissance d’algues et de mousses qui constituent un apport en matières organiques, source nutritive pour la prolifération microbienne dans le réseau de distribution.

Le maintien en service de ces réservoirs implique leur remise aux normes avec, dans la limite du raisonnable :

  • la mise en oeuvre d'une isolation thermique afin de maintenir à l'intérieur de l'ouvrage une température constante proche de celle de l'eau emmagasinée (en vue de diminuer les phénomènes de condensation),
  • le renouvellement de l’étanchéité extérieure avec mise en oeuvre d'une maçonnerie drainante afin de parer à toute infiltration d’eau pouvant contaminer l’eau stockée,
  • la réfection du revêtement de la surface intérieure en contact avec l’eau potable,
  • la séparation de la réserve d'eau et de la chambre de vannes,
  • la modification du système d’aération de la cuve (élimination des chapeaux d’aération au-dessus du plan d’eau et mise en place d’un système d’aération avec bouche murale, filtres et gaines d’aération horizontales),
  • la modification de l’accès aux cuves pour faciliter le travail du personnel en charge des travaux d’entretien,
  • le renouvellement de la tuyauterie et de la robinetterie,
  • la limitation de l'éclairage naturel.

Dans tous les cas, la nouvelle norme EN 1508 relative aux systèmes et aux composants pour le stockage de l’eau potable préconise d'éliminer dans la mesure du possible toute ouverture au-dessus de la surface de l’eau.

Afin d'éviter que le surdimensionnement des réservoirs en milieu rural ne conduise à une dégradation de la qualité de l'eau stockée, l'Administration de la gestion de l'eau a élaboré de nouvelles lignes directrices en concertation avec les acteurs qui conçoivent et dimensionnent les réservoirs de distribution d'eau potable. Le document suivant présente le raisonnement aboutissant à la nouvelle approche :

Dimensionnement des réservoirs de distribution d'eau potable en milieu rural [version 07/05/09]

Retour au sommaire de la page principale

Posté par Philippe Colbach